Chaud / Froid, comment soulager vos douleurs

Cette question revient souvent au fil des consultations : lequel du chaud ou du froid est le plus efficace dans le traitement de la douleur ? Nous allons tenter d’y répondre ensemble.

Pour faire simple, les différents thérapeutes s’accordent sur le fait qu’il vaut mieux utiliser le froid pour des douleurs aiguës dites articulaires et le chaud pour les douleurs sourdes, latentes, lancinantes plutôt d’origine musculaire. Il est aussi important de savoir si votre zone douloureuse est enflée, gonflée, enflammée, … et dans ce cas là, il est recommandé d’utiliser le froid.

Mais avant d’aller plus loin il est important que nous définissions ensemble les différentes caractéristiques de ces douleurs.

Qu’est ce qu’une douleur musculaire ?

C’est la crampe, la courbature, le torticolis… L’application de chaleur apaise les muscles contractés et soulage la douleur. Vous pouvez y appliquer des compresses chaudes pour soulager vos douleurs.

Qu’est ce qu’une douleur articulaire ?

Il s’agit des douleurs aigües (vives) qui augmentent lorsque l’articulation bouge.  Par exemple, c’est la douleur à la cheville qui augmente lorsque vous marchez. Appliquez, dans ce cas, une compresse froide. Le meilleur remède reste aussi le fameux sacs de petits pois surgelés. L’avantage de cette dernière solution est que ce sac permet de bien s’adapter aux formes de votre articulation, pour mieux l’englober.

Il est important aussi de respecter quelques consignes

Combien de temps d’application ?

Pour diminuer un phénomène inflammatoire,  appliquez du froid pendant 20 à 30 minutes , 4 à 5 fois par jour dans les premiers temps. Marquez une pause de 2h minimum entre deux applications de froid ou de chaud pour plus d’efficacité.

Y a t-il d’autres précautions à prendre ?

Oui, il n’est pas utile d’augmenter la fréquence et l’intensité des applications. L’effet n’en sera pas meilleur, voire même cela risque être plus inefficace. Si la compresse est trop froide vous risquez de vous brulez et de diminuer l’effet vasoconstricteur du froid. Idem pour le chaud. En bref, ni trop chaud, ni trop froid.

Une idée ?

Vous pouvez tenter de mélanger le chaud et le froid en alternance (5min chacun) afin de cumuler les effets. L’alternance entre l’effet vasoconstricteur et vasodilatateur permettra de diminuer l’inflammation et le signal douloureux.

Attention : ces méthodes permettent de soulager la douleur mais ne traitent pas l’origine des maux. Si ces derniers ne diminuent pas n’hésitez pas à consulter.

L’ostéopathie en France : un bilan économique positif

Pour la première fois une étude économique évalue l’impact de l’ostéopathie en France.

Après avoir sélectionné les études scientifiques les plus solides, les économistes d’Asterès ont estimé les coûts et les gains des consultations d’ostéopathes pour deux pathologies : la lombalgie et la cervicalgie.

Les 6% de patients qui consultent un ostéopathe en plus du parcours classique ont un taux de rétablissement supérieur ce qui permet un gain économique global de 67 millions € par an. Cet impact se répartit entre 29 millions € d’économies pour la CNAM, 51 millions € de gains pour les entreprises et 13 millions € de dépenses supplémentaires pour les patients et leurs complémentaires santé.

L’impact économique de l’ostéopathie pour la société est donc globalement positif. Vous pouvez retrouver le détail des calculs, de la méthode et des chiffres dans l’étude ci-jointe.

Merci au Registre des Ostéopathes de France d’avoir permis de mettre en oeuvre cette étude d’intérêt général.

Nouveau-né : pas de mode d’emploi ?

Pour les nouveaux parents, le retour à la maison et les découvertes qui suivent ce petit ou grand chamboulement sont souvent le siège de stress et d’angoisse. La vidéo de l’émission « La maison des maternelles » pourra vous rassurer.

Pour rappel, nos collègues Sage-femmes sont là pour vous accompagner, à votre domicile, dés les premiers jours de vies de votre bébé. N’hésitez pas, si ce n’est pas déjà fait, à en choisir un ou une avant l’arrivée de bébé.

Conseil aux parents et/ou futurs parents : Posture et confort du bébé

Que l’on soit parent aguerri ou jeune parent, on ne sait jamais trop quels conseils suivre. Je vous propose un petit guide sur les postures et positions de confort pour votre nourrisson. Evidemment ces conseils ne sont pas universels et doivent être adaptés à chaque bébé mais ceux-ci vous permettront d’assurer un meilleur confort à celui-ci et de le rassurer. Ces postures auront aussi pour bénéfices de l’apaiser si il est agité et/ou de pérenniser la consultation chez l’ostéopathe.

Ce guide a été élaboré par la Société Européenne de Recherche en Ostéopathie Périnatale et Pédiatrique, la référence dans ce domaine.

Grossesse, naissance et ostéopathie

Comme vous le savez sans doute déjà, l’ostéopathie est un allié de choix pour le suivi de votre grossesse en plus du suivi obligatoire. Vous vous poser sans doute encore beaucoup de questions comme : Quand dois-je consulter ? Pour quelles raisons ? Sur quels aspects l’ostéopathie peut m’aider ?

Mon confrère Jean-Marie BRIAND, ostéopathe DO MROF, répond à toutes ces questions, et bien d’autres, dans l’émission « La maison des maternelles » sur France 5. Vous y verrez, entre autres, comment l’ostéopathie peut accompagner la femme enceinte durant la grossesse et jusqu’à l’accouchement.

Un grand monsieur nous a quitté : Dr A.I KAPANDJI


Personne parmi nous n’a jamais entendu tinter le nom du Docteur KAPANDJI ! Ceci est impossible.

Compulser l’un de ses nombreux ouvrages, d’anatomie, de biomécanique, de poésies, de philosophie… Que savons-nous encore…. Rester fasciné par son verbe, sa simplicité, son humanité, la portée de sa personnalité lors de ses nombreuses conférences… 

Un Grand Homme riche de qualificatifs dont la liste ne peut pas être exhaustive, vient de nous quitter. 

Adalbert KAPANDJI nous a accompagné dans notre quête de compréhension du corps humain anatomiquement parlant certes mais c’est de surcroit, un éminent philosophe qui s’en est allé. 

Membre d’Honneur du Registre des Ostéopathes de France, le Conseil National au nom de l’ensemble de notre institution tient à saluer l’intégralité de son œuvre, et le remercier pour toutes ses généreuses contributions. 

Nous adressons à l’ensemble de ses proches nos plus profonds témoignages de sympathie. 

Le Professeur KAPANDJI nous avait fait l’honneur de sa présence lors de notre Assemblée générale d’octobre 2013. Vous avez la possibilité de réécouter son intervention via les liens suivants :  

https://www.osteopathie.org/3610-audiotheque-claude-bochurberg.html

https://www.osteopathie.org/3607-audiotheque-docteur-adalbert-i-kapandji.html

Source : R.O.F.